Louis Pasquet
Lycée des métiers
Arles
 

Travail chorégraphique sur la notion d’érosion

lundi 3 décembre 2018, par PALLARES EMMA

Le 16 novembre 2018, les élèves de 2nde5 ont eu la chance d’être associés à un projet réunissant La compagnie Pernette (http://www.compagnie-pernette.com/la-compagnie/), le Citron jaune (http://lecitronjaune.com/) et le Musée Départemental de l’Arles Antique . La compagnie de danse a passé une semaine en résidence au Musée afin de poursuivre un travail sur La Figure de l’érosion. Il s’agit de créer une pièce pour quatre danseurs en espaces publics qui prolonge un travail précédent.

" Un mouvement imperceptible, une lente érosion fascinante.

Le désir chorégraphique est ici de s’emparer de l’idée de désagrégation de la pierre : une fonte progressive, construite au ralenti, mais aussi des fragments de corps, de matière qui se détachent, lâchent sous l’action du soleil ou de la pluie.

De manière fluide ou chaotique, je tenterai de transformer la forme, la statique initiale empruntée à une statue in situ, pour voyager d’une silhouette à une autre, de Jeanne d’Arc au poilu, de la veuve éplorée au fier savant, reliant ainsi divers arrêts sur images riches d’évocations, de fragments d’histoires, de nos histoires.

Morphing, fondu enchaîné, pratique du dégradé, lente érosion, les mots en effet ne manquent pas pour dire ou suggérer la transformation.

Du mouvement le plus imperceptible au passage le plus brusque, de l’émiettement au glissement visqueux, tout sera tenté pour voyager d’une forme à une autre, en groupe et en contact ou à distance. Un temps chorégraphié, entre deux images, propice à mille interprétations et autant de directions possibles pour une seule hypothèse finale : la disparition.

Cette chorégraphie de l’effacement croisera une musique conçue comme une vaste fresque en partie disparue, ou abîmée. Recherche d’une ligne musicale fascinante, composée d’une succession et superposition de nappes sonores aux résonances physiques (sensation de vertige, de rêve) et historiques (brides de discours voilés, mémoires sonores de diverses époques). Il s’agira aussi de rapprocher l’oreille du spectateur de l’action dansée en lui faisant goûter aux accidents de la matière (frottements, craquements et autres éléments d’une musique bruitiste), combinant ainsi dans un parfait grand écart, l’immensité de l’histoire et la proximité de la peau…

Centre des monuments nationaux à Paris ; Association Na / Compagnie Pernette ; Le Moulin Fondu – CNAREP à Garges-lès-Gonesses ; Lieux publics – Centre national de création en espace public à Marseille ; Atelier 231 – CNAREP à Sotteville-lès-Rouen ; Ateliers Frappaz – CNAREP à Villeurbanne ; Théâtre de Châtillon ; Le Citron Jaune – CNAREP à Port-Saint-Louis-du-Rhône ; Ville de Caen ; production en cours…"

Les élèves ont d’abord participé à un atelier danse, afin de travailler sur le drapé puis sur l’érosion qui touche les statues, le tout au sein même de la collection permanente du Musée. De cette façon ils ont abordé, par le corps cette fois, les notions d’usure, d’érosion et de permanence. Il s’agissait pour nous d’aborder la notion de la durabilité - ou non - des oeuvres d’art et du Patrimoine. Ils ont aborder également la lenteur, afin de voir comment le mouvement, en s’inscrivant dans le temps, pouvait rappeler celui de la pierre et de sa permanence.
Ils ont ensuite assisté à une représentation-répétition des quatre danseurs et de la chorégraphes puisque cette pièce est en cours de création.
Un beau moment, riche, qui a permis de nouveau d’aborder des thèmes que nous aurons l’occasion dans l’année d’aborder de façon plus « scientifiques ». Une expérimentation émouvante de notions qu’ils approchent d’habitude de façon plus intellectuelle que physique - même si l’un n’empêche pas l’autre, et ils en ont eu la preuve. Une matinée dont la complémentarité avec le reste de nos travaux fera date !

JPEG - 2.1 Mo

Portfolio

 
Lycée des métiers Louis Pasquet – 54 Boulevard M. Berthelot - 13200 Arles – Responsable de publication : Christian Maggengo
Dernière mise à jour : mercredi 20 mars 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille